Quand l’auteur vient voir sa pièce …

Quand l’auteur vient voir sa pièce …

C’est avec beaucoup de plaisir, mais forcément un peu d’appréhension, que nous avons accueilli ce samedi soir Eric Pessan pour la troisième représentation des noces de Brigittes. Partagez avec nous ses impressions …

Il y a deux ans, lorsque Emmanuel Tudeau est venu me voir pour me proposer d’écrire une pièce avec trois contraintes (80 comédiens de tous âges, les années 70, et l’action devra se passer dans des voitures), j’ai accepté parce que le pari m’amusait, et parce que je vis quelque part dans un petit village du sud de la Loire, dans le vignoble nantais, et que des compagnies amateures s’intéressent à mon travail me touche.
Depuis ce week-end la pièce se joue. Plus de cent personnes travaillent aux noces de Brigitte. J’y étais hier : l’émotion, le rire, tout fonctionne. Les spectateurs par petits groupes s’approchent d’une voiture, quelques privilégiés peuvent monter sur les sièges arrière lorsqu’il y a de la place, et le spectacle se joue dans une proximité terrible. Peu à peu, de voiture en voiture, l’histoire se déploie : Brigitte se marie, donc, mais personne ne sait avec qui. Nous sommes le 26 avril 1975, Hier Mike Brant est mort – et qui se souvient que l’on parla d’un assassinat politique du Mossad ? – aujourd’hui, Brigitte se marie. Les années 70 sont un formidable miroir de l’époque contemporaine : en 2000 la révolution prolétarienne sera peut-être accomplie et on vivra sans doute sur des bases lunaires.

Pour en savoir plus sur la suite de ses réflexions et suivre cet auteur , connectez-vous sur son compte Facebook

Il reste encore quelques places pour les représentations du week-end prochain, n’oubliez pas de réserver : Les noces de Brigitte

Une réaction au sujet de « Quand l’auteur vient voir sa pièce … »

Les commentaires sont clos.

Les commentaires sont clos.